ART & FOI‎ > ‎

Notre Dame de la joie

 Marie, une foi au souffle de l’Esprit


 



La statue de Notre Dame de la joie a été réalisée par le sculpteur  Juan Carlos CARRILLO, financée par les paroissiens de Ste Thérèse par le biais d’ une souscription et bénie au cours de la messe du 19 juin 2005.

 Notre Dame de la joie incarne la femme « comblée de grâce » dont la foi est tout en mouvement. On aime la prier avec ce chant désormais bien connu : « La première en chemin, Marie tu nous entraînes à risquer notre vie aux imprévus de Dieu… ».

            L’enfant Jésus, et nous avec lui, sommes heureux d’être accompagnés sur le chemin de la vie par une femme qui a mis toute sa confiance en Dieu(Luc 1,38).

            Comme Abraham, le père des croyants, Marie est « juste par la foi » : elle « quitte son pays » ( Gn 12,1), c'est-à-dire ses sécurités, son confort, les projets personnels, pour aller, elle aussi, vers une destinée que Dieu lui indiquera tout au long de son chemin de foi. En cela

Notre Dame de la joie est aussi Notre Dame de la foi : « Marie, Notre Dame de la foi, mère de tendresse et femme de confiance, conduis-nous pas à pas, avec patience, nous, tes enfants en quête d’espérance… (Prière à notre Dame de la Joie composée pour la bénédiction par le père Marc)

Marie est bien le modèle de tous les croyants, de ceux qui, dans le souffle de l’Esprit, se mettent en marche, en quête du Royaume de Dieu déjà là et cependant toujours à venir : « Ainsi donc, nous aussi, qui avons autour de nous une telle nuée de témoins… courrons avec endurance l’épreuve qui nous est proposée, les regards sur celui qui est l’initiateur de la foi et qui la mène à son accomplissement, Jésus… » (Hébreux 12,1-2).

pour d'autres photos, cliquez sur "photo"